Rouler face au froid

CONSEILS PRATIQUES POUR SE PREMUNIR DU FROID

 

Vous venez de reprendre l’entraînement  et comme vous le savez la période de reprise correspond avec l’arrivée du froid mais c’est comme ça et il faut faire avec !

 

Il y a 2 solutions soit on reste chez soi en  attendant le beau temps pour se faire lâcher dans les premières courses.

Soit, (ce qui est plus raisonnable) on va s’entraîner mais en en se préparant au mieux à affronter cet adversaire qu’est le froid.

Tout d’abord une bonne sortie d’hiver se prépare par une bonne alimentation avant la sortie.

(hydrates de carbones, pâtes, riz, blé) le midi, ou céréales, muesli, jus d’orange café, thé, lorsqu’on va rouler le matin.

Pendant les vacances, privilégiez les horaires où le soleil est au Zénith (10 h à 15 h) c’est le moment ou il fait le moins froid (normalement !).

Regardez la météo la veille pour adapter au mieux votre sortie en fonction de ce que vous aura demandé votre entraîneur..

 

L’habillement :

Vous devez bien vous couvrir si vous voulez effectuer votre sortie dans les meilleures conditions :

S’il fait très froid

Pour le haut du corps

  • Un bon tee-shirt (manche longue) il y en a en matière spéciale vendu dans les magasins de sport mais ce n’est pas bon marché.
  • Sinon un bon tee shirt  à manche longue suffira
  • Ensuite un maillot manche courte
  • Puis une veste manche longue
  • Enfin la veste thermique du club

 

S’il fait un peu moins froid vous pouvez remplacer la veste thermique manche longue par le gilet thermique manche courte.

En cas de pluie ou de menace de pluie prenez un imperméable que vous roulerez et que vous mettrez dans votre poche. (ou à la voiture)

Pour le bas :

le cuissard long est plus chaud qu’un cuissard court avec des jambières et sa texture est mieux adaptée aux températures froides.

Avant de vous habiller, (par grand froid) mettez une pommade chauffante sur les articulations (genoux, tendons d’ Achille et sur les lombaires) ex : (Musclor 3, Baume St-Bernard). Pour éviter les tendinites.

 

Les Extrémités

Sur un vélo et notamment sur la route ce sont les extrémités les plus vulnérables (les pieds et les mains).

Les mains : Investissez dans une bonne paires de gants (ski pour le grand froid, Gants de plongée pour les temps humides (giboulées de mars) et si vous pouvez ayez une 2ème paire de gants que vous emmènerez avec vous  à l’entraînement et que vous glisserez sous vos maillots dans le dos.

Cette paire de rechange sera à la température de votre corps et si votre première paire s’est refroidie, vous serez heureux d’avoir des gants chauds pour terminer la sortie.

En course ou lors d’un entraînement assisté, vous laisserez votre 2ème paire de gants dans la voiture et vous viendrez la chercher lorsque vous en aurez besoin .

Il ne faut pas attendre d’avoir trop froid pour changer de gants sinon vous ne pourrez pas vous réchauffer, alors anticipez !

Pour infos, les meilleurs gants (dans des conditions de grand froid restent les moufles en peau de bête et fourrée mais elle sont peu pratiques pour passer les vitesses.

Les Pieds : Ce sont les 2 parties du corps les plus statiques et les plus vulnérables avec les mains.

Il existe un grand nombre de couvres chaussures mais ils ne sont pas tous adaptés au grand froid.

Achetez en des solides qui protègent du froid et de l’eau , ceux en matière de plongée ne sont pas mal.

Il y en d’autres, c’est vous qui choisissez.

Petit astuce, vous pouvez lorsque vous aurez mis vos chaussures, les envelopper de film alimentaire qui isole bien du froid, une paire de vieille chaussettes par dessus et en fin les couvres chaussures (N’oubliez pas d’ôter le surplus pour libérer vos cales). Ensuite il suffit de moduler en fonction de la température.

Il existe également des chaussettes isothermes qui protègent du froid mais elles ont l’inconvénient d’être un peu épaisses et de serrer le pied dans la chaussure, ce qui est mauvais pour la circulation du sang et le prix n’est pas donné.

Par temps extrême, un peu de chauffant sur les pieds peut faire du bien.

 

Maintenant que vous êtes bien couvert, n’oubliez pas la tête et le cou.

Le casque étant maintenant obligatoire pour les licenciés, il est difficile de mettre un bonnet dessous s’il est trop épais.

Essayez de trouver un bonnet fin ou cagoule fine qui permettra de protéger vos oreilles qui sont également fragiles.

Il existe des bandeaux spécialement conçus pour bien s’adapter au casque.

Sinon une bonne traditionnelle casquette de coureur fera l’affaire.

 

Enfin n’oubliez pas de couvrir votre cou qui est souvent vulnérable, un coup de froid sur cette partie du corps peut vous rendre rapidement malade (Angines ,trachéites, Pharyngites, rhino-pharyngites…etc…toux .)  = fièvre = arrêt de l’entraînement ou de la compétition.

 

Pensez à porter des lunettes de préférence verres claires  pour protéger vos yeux, pour éviter les larmoiements provoqués par le froid et toujours gênants ou les projectiles (routes sales en début de saison).

 

Enfin si vous vous arrêtez chez quelqu’un pour une quelconque raison, pour ne pas attraper froid mettez une page double de papier journal entre votre maillot et votre veste, le journal est un très bon isolant et un coupe vent.

Rappelez vous que les coureurs du Tour de France en prennent en haut des cols pour se protéger dans les descentes après avoir transpiré dans les montées.

 

Pour terminer n’oubliez pas de prendre du ravitaillement le froid fait consommer beaucoup plus de calories .Prenez à manger et prenez à boire, un ou deux bidons selon la distance même s’il fait froid .

Il faut toujours s’hydrater, les coureurs en ont moins le réflexe l’hiver.

Mais vos muscles, vos tendons ont besoin de cet apport hydrique.

 

L’hiver, un bidon de thé chaud avec du sucre ou du miel permet de se réchauffer mais pour que celui-ci reste le plus longtemps chaud ou tiède, il faut emballer le bidon dans du papier aluminium et ensuite avec du film alimentaire pour protéger le papier aluminium.

 

Petite astuce : A partir d’un bidon de thé sucré vous pouvez faire un très bon bidon d’aliments en y ajoutant du jus d’orange un pot de compote (pomme banane ou autre).

Proportions :

  • La moitié du bidon thé chaud sucré
  • 1 quart du bidon jus d’orange
  • 1 quart du bidon un pot de compote

Mélangez bien, et vous verrez c’est super bon, plein de calories et pas cher.

 


Réagir